Au pays de Candy où tout le monde est gentil

Notre maison verte ressemble au paradis.

Sugar Candy

Ici: minute d’auto-contentement. De Paris, en trois jours j’ai trouvé une chambre à louer pour deux fois moins cher dans la ville voisine, Carrboro. Une grande maison en bois, turquoise. Sept chambres, six filles, deux étages, deux salons, deux cuisine, trois salles de bain, et une grande terrasse.

Tous les étudiants internationaux ont eu cinq jours pour décider si ils voulaient vivre sur le campus, dans des immeubles à 4000 dollars le semestre pour une chambre à partager, ou s’ils préféraient se débrouiller tout seul et trouver de quoi se loger hors du campus. Après huit ans d’internat j’avais aucune envie d’y aller. Et puis ces chambres sont assez chères.

Et surtout : y’a pas de cuisine = manger tous les jours à la cantine, bleurk.

Mon pote Clément, qui est en échange à New York, a fait pareil.

DONC : vous qui partez à l’étranger, il y a sûrement mieux et moins cher ailleurs que sur les campus.

Publicités

Une réponse à “Au pays de Candy où tout le monde est gentil

  1. Joli portrait, délicieuse maison, sortie tout droit de l’un des « albums du Père Castor » ou « Petits livres d’Or » de mon enfance, pleins de champs de maïs, de granges rouges et de fermiers en salopette !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s