The Monti

Ça y est, aujourd’hui, j’ai publié mon premier article en anglais!

Vous trouverez la page en pièce jointe, et pour la version online, c’est ici.

Vendredi soir, le Daily Tar Heel m’a donné mon premier sujet : écrire sur le spectacle donné samedi soir par The Monti au Carrboro ArtsCenter. Principe de l’association The Monti : inviter des écrivains, journalistes ou musiciens de Caroline du Nord à monter sur scène pour raconter, sans notes, une histoire vraie, qui leur est arrivé personnellement, autour d’un thème défini, et dans un temps limité.

Ça s’appelle du storytelling, et c’est étonnamment populaire aux États-Unis.

Back to Saturday night. Je n’étais pas fière. J’ai encore un peu de mal avec l’argot local, surtout prononcé avec l’accent de Caroline du Nord – si vous voulez entendre à quoi ça ressemble, en voici un exemple.
Pour ne rien arranger, les histoires racontées samedi étaient truffées de références culturelles que je ne connais pas pour l’instant – émissions de radio des années 70, chansons folkloriques du Sud, équipes de foot universitaires, personnalités politiques locales… C’est comme si on amenait une allemande à une pièce de théâtre à Paris, et que les acteurs faisaient des parodies de Claude François et des blagues sur Léon Zitrone, la Gauche Prolétarienne, Bernard Tapie ou l’accent chti.

Bref, j’avais un peu mal au ventre à l’idée de devoir pondre un papier sur ça, mais j’ai beaucoup aimé l’ambiance, les histoires, le principe du storytelling.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s