Rêves d’embouteillages

C’est vraiment chouette, la Caroline du Nord.

J’aime bien la forêt, le silence et les écureuils.

Le soir je peux regarder les étoiles, j’ai de la place et  tous les jours je vois de vrais arbres qui ne sont même pas en cage.

J’avoue, je me suis vite habituée au confort de l’Amérique – ses canapés ultra-moelleux, ses fontaines à eaux, ses toilettes propres et de ses salles de gym climatisées suréquipées. Ca m’endort et ça me calme ; ça m’anesthésie à feu doux.

Ca aurait pu continuer comme ça jusqu’à la fin des temps, si ce matin je ne m’étais pas réveillée avec une furieuse envie de voyage, de pots d’échappement, de bruit, de métro, d’odeurs de pisse, de hasards urbains et de hot-dogs nocturnes.

J’ai envie de ville, et Clément, mon meilleur ami, qui est en échange avec la Columbia University à New York, me manque.

(Ville+Clément+Fall Break+des sous ; processing information)

Voilà, c’est fait, je viens d’acheter un aller-retour pour New York City. 5 jours en octobre. Yeah !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s