Miss you

Aujourd’hui, Rachel et moi sommes restées enfermées dans la SIPA (l’école de relations internationales de Columbia), complètement déserte en ce dimanche post-Noël ensoleillé.

C’était volontaire, hein.

Rachel a ainsi pu disserter sur la démocratie à Athènes au 5ème siècle pendant que j’essayais de remplir mon dossier pour l’admission à l’école de journalisme : « Racontez une expérience extra-universitaire que vous vivez actuellement », « Quelles qualités pensez-vous avoir pour devenir un bon journaliste? », sans compter le terrifiant « Parlez-nous de vous. » et le ridicule « Racontez-nous, le plus concrètement possible, l’évènement déclencheur de votre vocation journalistique »

Dix cigarettes et trois heures plus tard, mon disque dur est défragmenté et j’ai presque répondu à tous mes mails et actualisé ma liste de livres à lire (167 tirets). Ce putain de dossier m’emmerde profondément et en fait, je me demande si je devrais pas plutôt ouvrir une maison d’édition de nouvelles érotiques women-friendly, entre un élevage de moutons en Argentine et une fabrique des cerf-volants (pour ne pas perdre de vue le bleu)

On a visité LE magasin de surf de Williamsburg, peint de toutes les couleurs, perdu au milieu des usines désaffectées. Et puis écouté de la musique bizarre – deux mecs qui faisaient mumuse avec des samples sur leur mac après un autre qui jouait de l’orgue — dans un bar (Zébulon, btw: NO ID REQUIRED)

love et joyeux noël

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s