Paperasserie et tramités

Parlez-moi encore de visa et je vais vomir.

Je hais les frontières, les décrets et les administrations de tous les pays et leurs réglementations à la con.

Je veux dire : je les haïssais déjà avant, par principe. Mais là je commence à comprendre physiquement le temps qu’on gaspille dans une vie à obtenir des papiers,  à essayer de faire venir légalement son amoureux/se étranger dans son pays, à chercher des moyens de travailler, des stratagèmes pour rester plus longtemps dans le pays que l’on aime, tout ça parce que l’on est né ailleurs.

Pas que je pleure sur mon sort, hein — elle n’a rien de comparable aux milliers de personnes menacées d’expulsion ou de mort dans leur pays d’origine que la France renvoie à coups de charters ou tous ces couples mariés condamnés à vivre à des milliers de kilomètres l’un de l’autre à cause de réglements absurdes.

La mauvaise nouvelle, c’est qu’au terme de trois mois d’efforts pour comprendre les lois américaines de l’immigration, de multiples visites au bureau des étrangers de UNC, JE NE PEUX PAS FAIRE DE STAGE AUX ETATS-UNIS.

Enfin, techniquement, c’est possible. A condition de payer une association un petit millier de dollars pour qu’ils sponsorisent ma demande de visa de stagiaire.

Et puis j’ai aussi appris que c’était mort pour avoir une bourse de l’association Zellidja — il faut passer un oral en France mi-mars.

Mon plan qui était, idéalement : terminer mon année à UNC en mai — faire deux mois de stage dans un journal américain — partir un mois au Chili/en Argentine avec une bourse de l’association Zellidja — rentrer à Paris en septembre — tombe donc à l’eau.

Je cherche des plans B. Toujours cette histoire de carottes en Patagonie.

Pour les étudiants aux Etats-Unis avec un visa F-1 qui souhaitaient faire un stage, les explications détaillées sont là :

Le visa F-1 catégorie étudiant ne permet pas d’effectuer un stage aux Etats-Unis.

Nous n’avons pas non plus le droit au OPT ou CPT (Optional Pratical Training) — ils sont réservés pour les étudiants qui obtiennent un diplôme dans leur université d’accueil.

Pour avoir le droit de faire un stage — légalement, sans même recevoir de rémunération, il faut obtenir un visa J-1. Seuls certains organismes sont habilités à en délivrer un. Le plus simple est donc d’aller voir l’association for international training, qui, moyennant un gros millier de droit, vous aidera dans vos démarches d’obtention de visa.

Les étudiants avec un visa J-1 avaient autrefois le droit de faire un stage d’une durée équivalente à leur durée d’études, mais cela ne semble plus être le cas aujourd’hui.

Publicités

4 réponses à “Paperasserie et tramités

  1. Bon, je sais pas si c’est à ça que tu fais référence, mais les carottes en Patagonie, je pense tout de suite à la Lettre ouverte aux suicidaires.
    Pan, 10 ans en arrière.

  2. Ah ca je m’en rappelle. Pour faire mon stage aux USA j’etais passee par le J-1 et j’avais du debourser pour travailler sans etre payee durant mon stage.
    Le systeme d’immigration et des visas est un casse-tete phenomenal, mais je ne suis pas sure que la France soit tellement, tellement mieux.
    As tu contacte des associations en France pour le J1? Je ne me rappelle plus par qui j’etais passee, mais il y a peut etre moyen… Ou alors prevoit un stage aux USA plus tard, dans un an ou deux…

  3. Viens donc faire la route des Incas avec moi en juillet, Bolivie et un petit bout de Pérou, plus une semaine à la ferme nourris logés au nord de l’argentine.

    bien triste de pas être venu te voir, mais question budget je pouvais pas cacoune…

    je reprendrais mon blog quand j’aurais moins de boulot, je retourne lire Marcuse !

    la bise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s