Le meilleur des mondes en noir et blanc

Hier, c’était le MLK Day — l’anniversaire de Martin Luther King Jr, férié aux Etats-Unis.

J’ai donc assisté pour le Daily Tar Heel aux célébrations organisées à Chapel Hill par le NAACP (National Association for the Advancement of Colored People).

Le plus intéressant, après le petit meeting propret et la marche de circonstance, c’était la cérémonie, qui s’est déroulée à l’église.

Curieux mélange politique+religion, d’un point de vue européen. En même temps, ce n’est pas franchement nouveau: MLK était pasteur, et de toute façon il n’existe pas d’autre endroit dans une ville typique américaine pour faire un meeting que dans une église.

Pas de place de la mairie, pas d’avenues à bloquer, pas d’espace public à proprement parler.

Bon, heureusement, c’était bien moins chiant qu’une messe catholique. D’abord, les gens rient beaucoup. Ils applaudissent, se lèvent spontanément, agitent les bras, disent « Yes sir », « oooh well », « amen » pendant les discours. Il y a de la musique et des vidéos et des blagues.

Du coup les deux heures et demi sont passées assez vite.

Les « Amen » alternent avec les « Fire it up! Ready to Go! », les sermons des révérends avec les interventions politiques.

Je n’ai pas regretté d’avoir enduré trois heures de discours assez convenus, type MLK était un grand homme, tous ensemble, noirs blancs et jaunes, aimons-nous les uns les autres, paix justice et égalité. Le plus intéressant est venu à la fin, lorsque deux activistes du NAACP ont commencé à parler de comment le pays était en voie de re-segregation.

Ainsi, les quartiers noirs traditionnels de Chapel Hill disparaissent peu à peu sous la pression immobilières des riches blancs qui viennent s’installer ici. Cela joue sur la composition des écoles publiques, qui mélangent de moins en moins les noirs et les blancs.

Le mécanisme est simple: il joue sur la classe sociale, mais revient de fait à une reségrégation raciale (puisque la majorité de la population pauvre ici est noire).

Ils étaient pas très contents, au Daily Tar Heel, quand je leur ai apporté mon article, qui traite essentiellement de cette resegregation. Ils ont trouvé que c’était trop « biaised » (partisan). Ce qui me met toujours en colère… Comme si la rédaction du DTH n’était pas complètement biaisée, de nature. Il n’y a qu’à voir la salle de rédaction, en grande majorité des enfants des classes moyennes et supérieures blanches. Ca ne les empêche pas de croire qu’ils savent ce qui est objectif et ce qui ne l’est pas, ce qui est digne d’être rapporté et ce qui doit être passé sous silence. L’objectivité est souvent un prétexte bien pratique pour taire ce qui dérange.

Mais bref, l’article est là, et il était en première page du DTH ce matin, yeah! :

http://www.dailytarheel.com/content/mlk-rally-discusses-racial-equality-goals

Publicités

9 réponses à “Le meilleur des mondes en noir et blanc

  1. GGGGOOODDD!! Excellent! I am found of this darling, you did very well :)

    Possible le mettre sur BC?

  2. J’aime ton article.
    1)tu me donnes envie de participer a un evenement liee a MLK l’an prochain (si je ne bosse pas)
    2)j’aime que les organisateurs rappellent qu’il faut continuer de faire attention et qu’il est facile de faire de la segregation via l’economie quand on sait que les groupes sociaux les plus pauvres dans ta ville par example sont black our mexicain.
    Par contre, je ne sais pas si tu sais mais en paralelle Atlanta c’est la bourgeoisie noire… Enfin de ce que j’ai compris.

  3. en guise d’illustration, un petit slide show du defile a Atlanta pour MLK day, avec ma petite fanfare en fond sonore. on etait entre amnesty international (qui a atlanta travaille contre la peine de mort en general et pour sauver la vie de troy davis en particulier), et un collectif de transexuels.

    ceci dit je ne vois pas bien le lien de cause a effet que tu etablis entre gentrification et re-segregation. a mon point de vue si les deux sont bien des phenomenes existant ils sont plutot orthogonaux…

    ciao viva

    • Salut Laurent,

      Gentrification –> le prix de l’immobilier augmentent, les pauvres ne peuvent plus continuer à vivre dans des quartiers prix d’assaut par des plus riches qu’eux

      … la majorité de la population noire étant pauvre (même si la majorité des pauvres sont blancs), cela conduit de fait à une re-segrégation : quartiers gentrifiés entièrement blancs.

      Orthogonaux?!

      • Interessante explication. Ce que l’on decrit sous le terme de re-segregation a atlanta est le fait que, depuis les annees 80, dans le sud, les blancs, qui controlent les structures politiques locales, envoient leurs enfants dans le prive et laissent les ecoles publiques pericliter au point qu’elles ne servent plus que le sous-proletariat urbain, en ecrasante majorite noire, et ce MALGRE la gentrification qui voient des familles blanches s’installer dans des quartiers historiquement noirs.

  4. http://georgia.educationbug.org/public-schools/middle/20292-mcnair-middle-school.html

    a titre d’illustration, le college de mon quartier, qui est pourtant en voie de gentrification:

    Black 1254 98.58
    Hispanic 8 0.63
    White 10 0.79

    et l’ecole primaire:

    http://georgia.educationbug.org/public-schools/elementary/23354-terry-mill-elementary-school.html

    Black 477 98.76
    Hispanic 1 0.21
    White 5 1.04

    • C’est vrai! C’est une autre possibilite. D’ou les politiques de busing etc dans les annees 70, mais qui sont plus ou moins abandonnees aujourd’hui je crois.
      A Chapel Hill la situation est un peu differente, parce que le systeme d’ecoles publiques est repute etre tres bon, grace a population plutot plus eduquee que la moyenne (quelque chose comme 60% des menages ici ont au moins un niveau master…)

      En fait les tendances decrites ont les memes mecanismes que ceux observes en France, ils sont juste plus accentues.

  5. Hello Victoire,
    Je viens de découvrir ton blog, par Cecy qui en a parle sur le sien
    Je suis une french expat à Durham NC, mariée à un african-american élevé par des parents actifs durant la lutte pour les droits civiques, et qui est très attentif au genre de sujet que tu traites ici
    Je voulais simplement ajouter que Chapel Hill a tjs été connu pour être «bourgeois blanc», três « waspy » comme je dis et ce qui se passe en ce moment et que tu décris n’est malheureusement pas une surprise et ne concerne pas seulement la communauté noire: on oublie aussi trop souvent la communauté «latino» qui se heurte aux même problèmes
    La réhabilitation de certains quartiers ici à Durham (qui pourtant est largement plus cosmopolite, ou «mixed» comparativement à Raleigh ou Chapel Hill), en périphérie du «hood» aura pour conséquences la démolition d’immeubles qui logeaient ce que l’on appelle les «first immigrants», les immigrants juste arrivés et majoritairement latinos

    Si ça t’intéresse de connaitre le point de vue de mon mari sur la question raciale , regarde le post qu’il avait écrit à l’époque de l’élection d’Obama sur le blog de Cecy et que j’ai repris sur le mien:

    http://cinnamonroll.weebly.com/2/post/2009/01/magnifiques-photos-dun-jour-historique.html#comments

    Je finis en te disant que j’aime bcp lire ton blog et j’attends ton prochain article avec impatience
    Bon week-end

    • Hello dearest cinnamonroll and bienvenue :)

      C’est vrai pour la communaute latino. Je suis toujours tres choquee des commentaires que j’entends sur les Mexicains (meme degre de haine que contre les « Arabes » en France). J’ai lu ton billet et le commentaire de ton mari. Ok sauf pour la partie « American Dream » a la fin. J’avale toujours pas leur croyance profonde a la mobilite sociale…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s