De l’avenir du grand reportage et des organisations caritatives

Trêve de pâtisseries et de ratons-laveurs.

Ca fait quelques jours que ça ne veut pas sortir de ma tête, ce que j’ai vu et entendu ce soir-là. Je tente de mettre le doigt sur ce qui m’a mis tellement en colère.

C’était avant-hier, à l’école de journalisme de UNC :  rencontre avec Brian Storm, directeur de la société de production MediaStorm, spécialisée dans le journalisme multimédia et les documentaires.

Dans un secteur médiatique en crise, MediaStorm s’en sort très, très bien. « On gagne des tonnes d’argent, » a répété Brian Storm. MediaStorm est présent sur tous les réseaux sociaux et sur toutes les plate-formes médiatiques – journaux, sites internet, I-phone, iTunes, télévision numérique, DVDs, édition.

J’aimerais vraiment bien que vous regardiez cette vidéo — pas besoin de la regarder en entier, cinq minutes suffisent pour comprendre :

http://www.mediastorm.org/0024.htm

Il s’agit d’un reportage sur les enfants nés de viols commis lors de la guerre au Rwanda, en 1991, sur leurs mères, et sur leurs relations.

Avant-hier, les élèves et les professeurs de l’école de journalisme de UNC ont écouté Brian Storm avec une extrême attention. Le silence dans la salle était quasi-religieux.

Pour eux, pour mes profs, vous avez devant vos yeux « l’avenir du journalisme ».

Je voudrais vraiment avoir votre avis :

Qu’en pensez-vous? D’un point de vue journalistique, moral, esthétique?

Est ce que cela vous donne envie de donner de l’argent? Est-ce que vous auriez envie de voir plus de reportages comme celui-ci à la télévision?

(Pendant ce temps là, je prépare mes arguments. Ca me prend plus de temps de prévu, parce que plus j’écris, plus ça s’embrouille.)

Publicités

2 réponses à “De l’avenir du grand reportage et des organisations caritatives

  1. Non, je n’ai pas « envie » de voir davantage de documentaires comme celui-ci à la TV ! Je ne vais jamais non plus voir de films d’horreur. Mais la question est celle de l’utilité, de l’efficacité. Nous devrions pouvoir adhérer « intellectuellement » aux grandes causes, les mots et les idées devraient suffire (Zola criait « J’accuse ! », Albert Londres écrivait « La guerre à Shanghai », etc.) Cependant, comme nous le savons tous, nous vivons de + en + dans l’émotionnel et dans l’instant. La télé-réalité, le règne de l’image (Internet, réseaux sociaux, etc.), l’escalade dans l’exhibitionnisme ont fait de nous des voyeurs et des zappeurs. L’humanitaire s’aligne… S’il faut « ça » pour nous secouer, s’il faut des clips sanguinolents, façon anglaise, pour lutter contre la violence routière, OK ! Ce n’est qu’un reflet du reste, et au moins ça peut être utile. Le problème étant : que faudra-t-il ensuite ?! Le combat « indifférence contre voyeurisme » continue… mais c’est notre faute, pas seulement celle des journalistes.

  2. Je n’aime pas trop la violence esthétisée, ou les documentaires qui ont pour seul but de faire de l’audimat et montrer du sensationnel – mais celui ci n’en fait pas tellement partie (un seul truc que je n’aime pas trop: la police utilisée, la manière dont le texte défile fait un peu trop épisode des Experts à mon goût, il faudrait quelque chose de plus sobre).

    Il faut reconnaître tout de même l’importance de la mission informative de ce genre de reportages – on n’aime ou on n’aime pas, mais pendant ce temps là, y a des millions de gens qui ne savent pas ce qui se passe au Rwanda.

    Un truc qui m’a vachement plus énervée: TF1 qui montre la mort du lugeur géorgien au 20H. On n’a pas besoin de voir l’accident pour comprendre qu’il est mort – mais bon, ça serait con de se priver d’une bonne occasion de faire monter l’audimat…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s